05/07/2008

L'autre Verlaine

 

Ma nouvelle lecture,

un choix presque compulsif à la vue

du nom "Verlaine"

mais aussi du nom de l'auteur

Guy Goffette.

Quatrième de couverture et extrait :

   "Ce qu'il aura fallu de temps pour que je me convertisse à Verlaine, combien d'errances, d'errements, de ciels perdus, de pluies, de larmes avant que le vieil Ardennais d'exil me rende à ma terre d'enfance avec le fil du coeur et le sens de ma route, je n'en reviens toujours pas. "

Guy Goffette

Guy Goffette, un autre auteur belge,

 rencontré il y a quelques années

et dont j'aime l'écriture.

Guy Goffette

Photo J.-L. Geoffroy

Extraits :

     "Ainsi, par trois fois, le nom de Verlaine m'avait frôlé. Par trois fois aux charnières de ma vie, le poète avait tenté de me parler, mais, stupidement buté dans mon amour-propre, j'avais refusé d'entendre sa voix.

....

    Je courus les librairies, les bouquinistes, les marchés aux puces, les brocantes, les fonds de greniers, amassant tout ce qui de près ou de loin concernait Verlaine, sa famille, ses origines ; biographies poussiéreuses, thèses jamais coupées, correspondances dépareillées. Tout m'érait promesse de plaisir et de rachat. Je passai l'hiver à me chauffer le coeur dans ce tas de papiers, surpris de voir ce visage et d'entendre cette voix que j'avais fuie, la voix même, douce et plaintive, de ma mère, la violente tendresse de mon père.

     Je renaissais.

     Le printemps venu, j'ai pris la route avec Paul Verlaine. Ensemble, nous avons refait les chemins de son enfance, bu la pluie et les brouillards de l'Ardenne, écouté les nuances du vert et du gris, et celles du schiste roux qui chante et qui pleure. "

.....

     " Il y a un jardin en nous plus profond et fabuleux que toutes les richesses, un jardin auquel nous revenons tous, peu ou prou, quand le sol sous nos pieds se délite, un jardin toujours vert où nos rêves vont puiser leurs sucs les plus doux, c'est l'enfance.

     Ce jardin-là, Paul Verlaine l'a établi très tôt dans les Ardennes, de part et d'autre de la frontière, où il ne cessera de revenir pour toucher à ses sources et s'y rafraîchir l'âme. "

.....

On lit ces pages (une centaine) d'une traite

et puis on y revient,

en flânant ....

Même quand il écrit en prose,

Guy Goffette est un poète.

Livresquement Vôtre,

11:37 Écrit par Mamylectrice | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : verlaine, goffette guy, livre, recit, poesie |  Facebook |